La lumière des hommes (Capsule 9) – Roch Saüquere

La croyance populaire nous apprend que les merles au même titre que les corbeaux sont des guides ou messagers. Y a-t-il un message derrière tout ça ?

Durant la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2011, une mystérieuse pluie d’oiseaux s’est abattue sur la petite ville de Beebe, dans l’État américain de l’Arkansas. Environ 5000 carouges à épaulettes, des merles d’Amérique du nord reconnaissables à leurs taches rouges à la base des ailes, ont été retrouvés morts. Les officiels ont aussitôt avancé plusieurs théories qui ont été reprises d’une seule et même voix par les médias du monde entier.

On a donc entendu parler d’une averse de grêle en haute altitude qui aurait pu foudroyer les oiseaux en plein vol. Puis ce fut l’hypothèse des feux d’artifice du Nouvel An qui auraient provoqué des crises cardiaques touchant uniquement les merles.

On a même parlé de vents tourbillonnant qui seraient capables de capturer des oiseaux sur une surface relativement large, et de les emporter en altitudes pour ensuite les laisser tomber en masse en un point très concentré. Très fort le vent ! Et en plus il est sélectif dans le choix des espèces !

Ces explications qui ne tiennent pas debout ont pour objectif de rassurer l’opinion publique, et de ce point de vue l’opération a été une réussite. Les hypothèses stressantes de l’empoisonnement écologique et de l’épidémie ayant été écartées par les analyses des carcasses, les populations pouvaient donc retourner dormir. Le sommeil allait venir d’autant plus rapidement que la version officielle allait amalgamer ce phénomène extrême (5000 oiseaux retrouvés morts dans un périmètre de 3 km2) avec d’autres beaucoup plus classiques et faciles à expliquer. L’exemple de la Louisiane est significatif avec ses 500 oiseaux de plusieurs espèces différentes retrouvés morts sur un territoire grand comme un département français. Résultat : l’opinion publique a retenu que ce phénomène étonnant était somme toute assez banal. Amusant de voir comment beaucoup de chercheurs de vérité sont tombés dans le piège en faisant écho à ces informations sur leur blog, tout en cherchant à les mettre en relation.

Parallèlement, la thèse de la crise cardiaque a été abandonnée par les experts après analyses. “Je doute que quiconque sache un jour ce qui s’est passé », a finalement conclu Thurman Booth, directeur des services chargés de la protection de la faune et de la flore de l’état.

Alors que penser de tout ceci ? Avant toute chose, il faut noter la date qui est emblématique. La nuit de la Saint Sylvestre n’est pas une nuit comme les autres. C’est celle des espoirs en l’avenir ; c’est la nuit des bonnes résolutions, celle des vœux de bonheur et prospérité. Ainsi, naturel ou pas, ce phénomène des 5000 oiseaux tombés morts sera interprété comme un signe par tous ceux qui ont l’habitude de chercher un sens derrière les évènements. Ensuite il reste à élucider la cause de la mort. En fait, il semble que celle-ci soit due à la brutalité de la chute. Or cette chute est probablement survenue à cause d’une brusque perte de connaissance. En plein vol, ça ne pardonne pas.

Reste à comprendre comment tous ces carouges à épaulettes, ces merles d’Amérique du nord, ont bien pu perdre conscience, tous en même temps. L’histoire ne dit pas si l’évènement est arrivé au douzième coup de minuit, mais le phénomène fait tout de même penser au film Dark City, quand tous les habitants de la ville s’évanouissent au douzième coup de minuit. 

En fait, si nous sommes effectivement prévenus par Hollywood de ce qui doit arriver dans le monde, alors je crois que la réponse est plutôt à chercher du côté de la série Flashforward qui a été interrompue contre toute logique après la première saison…  (en disait-elle trop ?). Dans Flashforward l’humanité tout entière perd connaissance en même temps et se réveille au milieu du chaos. Les gens découvrent alors que ce qu’ils ont vu durant les 2 minutes 17 secondes du blackout planétaire n’est autre que leur futur à l’horizon de 7 mois. Le blackout a été provoqué par une conjugaison d’expériences ayant généré un millier de trilliards d’électronvolts qui a provoqué une rupture dans la symétrie temporelle. La fréquence obtenue a été calculée pour entrer en résonnance directe avec la conscience humaine.

Or, l’épisode 3 nous apporte une information capitale. Il existe une espèce d’oiseau sensible, au même titre que l’homme, à ce blackout. Une seule espèce d’oiseau : les corbeaux. On apprend ainsi qu’un premier essai à échelle réduite a été effectué quelques années auparavant dans un petit village isolé de Somalie. Les habitants s’étaient plaints de pertes de connaissance, et là aussi les corbeaux étaient tombés comme foudroyés au sol.

Savez-vous qu’aux États-Unis les carouges à épaulettes sont appelés “Blackbirds” autrement dit les oiseaux noirs… comme des corbeaux.

Maintenant que je vous ai dit ça, vous pouvez imaginer une autre explication plus fantastique que la thèse officielle des feux d’artifice et de la grêle. Cet évènement de la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2011, est peut-être le signe avant-coureur d’un soubresaut, un frémissement vibratoire, comme un aller-retour, de la Terre dans un autre plan de réalité. 

 

Nous allons bientôt soulever un nouveau coin du voile et découvrir de nouvelles facettes de cette autre réalité que nous avons commencé d’entrevoir.

La croyance populaire nous apprend que les merles au même titre que les corbeaux sont des guides ou messagers. Y a-t-il un message derrière tout ça ?

 

Tous ensemble, nous allons faire en sorte de comprendre les signes et déjouer les présages, afin de chasser les oiseaux de mauvais augures…

 

A suivre… Rendez-vous dans une quinzaine de jours.

Roch Saüquere

 

Foto: IMAGINA Fleeting | Bardia Azizi

Publicités

3 réponses sur « La lumière des hommes (Capsule 9) – Roch Saüquere »

  1. Les immortels humains métamorphes se transmutent en principe seulement en loups et en corbeaux !
    Alors, si un humain voit un corbeau seul dans le ciel, il peut s’agir d’un immortel qui le guide !
    C’est très très rare, mais cela se peut suivant l’état vibratoire de celui qui voit cet oiseau noir dans le ciel !

    J'aime

      1. Oui , ce sont les ondes électromagnétiques , c’est clairs comme de l’eau de roche ! Ils savent combien de HZ peuvent tuer et les animaux et les humains . Nos maîtres diaboliques sont à la fine pointe dans leur savoir pour nous détruire .

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s