L’objectif véritable du processus de réincarnation (Capsule 21) – Roch Saüquere

Ainsi, ce que l’on nous présente comme la sublime finalité des incarnations successives, cette immersion dans le Grand “Un”, ce retour au fameux grand “Tout”, telle une goutte d’eau qui rejoindrait l’océan pour finalement se confondre avec l’infini, n’est rien d’autre qu’une désintégration de l’âme dans le néant.

Si vous avez lu les nombreuses capsules qui précèdent celle-ci, vous avez désormais suffisamment d’éléments pour produire une relecture concrète des évangiles et pour réinterpréter le contexte véritable dans lequel a été proférée la parole christique… Nous avons vu dans la dernière capsule l’abominable piège post mortem que représentent pour l’humanité les 10 commandements édictés par le diable, le roi de ce monde, Yahvé. Nous avons vu comment la Loi, que le robot humain -par nature- est incapable de respecter en totalité, condamne de facto les “commandos d’élites” (les âmes humaines) à l’enfer, c’est-à-dire à perpétuer le cycle infernal des réincarnations dont la finalité est la désagrégation des mémoires de l’âme. Il est nécessaire d’apporter à présent quelques précisions sur la grave imposture que représente le concept de réincarnation.

Le pacte conclu entre Yahvé et les hommes autour des 10 commandements et débouchant sur le piège des réincarnations concerne les peuples ayant accepté de vivre sous l’obédience des trois grandes religions monothéistes dont la soumission à la Loi est le fondement. Qu’en est-il des autres peuples ? Comme vous devez vous en douter, tous les “Commandos d’élite” (âmes) sont convoités par les cloportes qui ont conçu la réalité dans laquelle nous nous trouvons. En fait, les autres grandes religions, le bouddhisme et l’hindouisme n’ont pas besoin d’avoir recours au piège des Commandements puisque l’adhésion aux principes de réincarnation est au cœur même de leur système de croyance. Le bouddhisme défend le principe des réincarnations (sous le terme de renaissance) tout en niant l’existence de l’âme, ce qui à terme favorise sa dissolution. Quant à l’hindouisme, il intègre le principe des réincarnations (même dans un corps animal) comme une fatalité contre laquelle il est inutile de se battre. Dans les deux cas, il n’y a aucune échappatoire possible pour l’adepte qui a déjà admis au plus profond de lui-même sa soumission à une autre Loi, la Loi du Karma.

Ainsi, quelles que soient ses croyances, une fois de retour dans l‘astral, le “royaume des morts” qui n’est autre qu’une configuration décalée de notre monde réel, le “Commando d’élite” profondément conditionné suivra docilement le programme qui lui est attribué et qui le conduira irrémédiablement vers sa prochaine incarnation qui lui sera présentée comme une chance précieuse.

Notons enfin que le Nouveau Testament s’abstient d’aborder ce sujet capital. Peut-on parler ici de censure ?… C’est évident. Certains passages sont cependant passés entre les mailles du filet : “Matthieu 11.11 Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’en ait point paru de plus grand que Jean Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. 11.12 Depuis le temps de Jean Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent. 11.13 Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean; 11.14 et, si vous voulez le comprendre, c’est lui qui est l’Élie qui devait venir. 11.15 Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.”

Pas besoin d’être savant pour comprendre à la lecture de ce passage que tout n’est pas dit sur le sujet. La formule “Que celui qui a des oreilles pour entendre entende”, fait office de message codé placé là par les scribes censeurs pour signaler un passage coupé. C’est l’équivalent de nos abréviations et émoticônes d’aujourd’hui. C’est une invite à consulter les archives pour en savoir plus : que celui qui a accès aux textes originaux aille les consulter.

Pour faire accepter par toutes les âmes le cycle perpétuel des incarnations, cette abomination qui enferme les “Commandos d’élite” dans une spirale destructrice, une philosophie fallacieuse s’est développée. Au-delà de la problématique religieuse, elle s’est propagée et a suscité des sympathies jusque dans les rangs de ceux qui se disent athées. Il faut dire que le virus humain (l’Ego) est programmé pour être toujours en quête de vie éternelle. Il ne pouvait qu’être séduit par cette théorie qui présente la réincarnation comme un processus d’évolution, une spirale ascendante dont l’ultime récompense consiste à atteindre la perfection afin de pouvoir retourner à la “Source”. 

Cette vision mensongère est complètement absurde. Comment croire en effet que la maltraitance et la souffrance endurées dans un milieu hostile et inadapté peut avoir un quelconque effet d’amélioration sur la nature de celui qui subit ce supplice ? Les faits divers nous apportent chaque jour la preuve du contraire. L’hindouisme envisage- il est vrai- la possibilité d’une régression de l’âme. Mais en réalité la régression n’est pas une possibilité, elle est inéluctable. A cause du formatage mis en place par les faux dieux et qui se lance à la naissance du robot humain, la réincarnation est un processus de perdition et de désintégration de l’âme.  Elle tend à désagréger les couches successives de mémoires du “Commando d’élite”. L’âme commence par oublier le pourquoi de son incarnation, le but de sa mission sur la terre, et à la fin du processus, oublie jusqu’à son origine et sa nature christique. A force d’incarnations, l’âme perd pied peu à peu, s’oublie et se délite en milliard d’atomes qui finissent par se fondre progressivement au substrat de l’ego. Ainsi, ce que l’on nous présente comme la sublime finalité des incarnations successives, cette immersion dans le Grand “Un”, ce retour au fameux grand “Tout”, telle une goutte d’eau qui rejoindrait l’océan pour finalement se confondre avec l’infini, n’est rien d’autre qu’une désintégration de l’âme dans le néant. Beaucoup sont déjà tombés dans le piège ; beaucoup sont piégés et tomberont encore. Ils fusionneront et seront alors tellement imbriqués avec le “virus humain” qu’il sera peut-être impossible de les sauver lorsque cette réalité retrouvera sa place originelle, au jour du jugement dernier ainsi que l’a appelé la Tradition. Le système de réincarnation est donc l’ultime abomination imaginée par nos faux dieux qui ont fait main basse sur cette partie de la création. Cette horde d’“Extraterrestres” en rupture de ban s’est lancée sans retour possible dans une guerre contre les Forces Christiques, entraînant ce monde vers un Armageddon au sein duquel l’âme humaine (nous tous) devra choisir son camp et tenir son rôle. S’éveiller ou abdiquer…

Nous pouvons déduire de tout ceci la chose suivante : moins une âme se réincarne, plus elle sera en mesure de se souvenir de sa nature originelle. Cette vérité est encore plus visible à l’échelle des civilisations. Il suffit de regarder les extraordinaires vestiges que nous ont laissés les anciens. La perfection des œuvres antiques, la pureté mathématique de leurs constructions nous prouvent qu’autrefois les “Commandos d’élite” connaissaient beaucoup mieux que nous le langage des anges et qu’ils étaient plus proches du divin que nous le sommes. Le temps qui passe est ainsi comme un vaisseau qui nous emporte au loin, et d’escale en escale nous éloigne un peu plus de nos racines… D’où l’importance de résister ; de mener le combat et d’accomplir ce pourquoi nous sommes venus sur la terre : réveiller les Consciences qui sommeillent en nous, et, en bon pirate, faire en sorte d’empêcher que n’ait lieu le prochain black-out qui plongera de nouveau l’humanité dans un nouvel âge où tout recommencera à zéro. C’est à nous qu’incombe cette mission. Il nous suffit d’accepter la vérité.

Rares sont les âmes qui parviennent à prendre le dessus sur le “virus humain” (l’ego) et à préserver l’intégrité de leur essence divine. Ceux-là atteignent au rang de maîtres spirituels, comme Maître Philippe (TS n°64) ou Bruno Groening que nous vous présentons dans ce numéro. A l’image d’un Saint Georges ayant dompté le dragon, ces êtres rares ont réussi à maîtriser le “virus humain” qui cohabite avec eux. Ils se sont libérés partiellement de toutes les Lois (10 commandements, Karma, mais aussi des lois de la physique). Une fois dans l’au-delà, ils bénéficient d’une certaine autonomie vis-à-vis du système conçu par les faux dieux. A la différence des autres âmes toujours plus attachées à la matière et à l’ego, ils peuvent choisir le moment de leur retour sur Terre. Et finalement, s’ils prennent le risque de revenir, c’est de leur propre chef, parce qu’ils estiment le moment venu de revêtir l’Armure et d’aider à l’éveil des…“morts-vivants” que nous sommes tous, littéralement. Ils sont aidés dans cette tâche par l’intervention de vaisseaux (ovnis) pirates qui s’infiltrent dans notre dimension et accomplissent un programme génétique visant à créer des corps destinés à les accueillir (lire impérativement notre explication dans l’éditorial TS n°59). Les corps ainsi conçus ne subissent pas complètement le formatage qui se lance dès le premier souffle du robot humain. Dans une moindre mesure, cela peut être aussi le cas de tous ceux qui ont vécu un coma ou ont failli mourir au moment de leur naissance, ou ont subi un traumatisme grave au cours de leur petite enfance. Naturellement les vaisseaux des faux dieux s’activent pour contrecarrer ce plan. D’autres mesures ont également été prises pour tenter d’empêcher ces “immaculées conceptions”, c’est-à-dire l’arrivée de “Commandos d’élite” disposant d’une mémoire quasi complète.

En cette période charnière de la guerre spatio-temporelle, il faut donc s’attendre à ce que les faux dieux veuillent  reprendre le contrôle de la production du cheptel humain. Un programme de stérilisation accéléré des populations a été mis en place avec en perspective le recours systématique à la procréation médicalement assistée qui s’imposera dans les mentalités comme une solution, puis comme le seul standard universel pour une reproduction contrôlée, égalitaire et efficace. D’une pierre deux coups, ce sera aussi le moyen de faire disparaître la plus petite cellule de résistance au Nouvel Ordre Mondial, la famille. Cette mise en place est rapide mais nous avons encore du temps devant nous pour combattre tous ensemble ce futur, en êtres éveillés que nous sommes amenés à devenir. A l’image de John Connor dans Terminator Renaissance, je terminerais en vous disant : si vous lisez cette capsule, vous êtes la résistance.

A suivre… Rendez-vous le 7 Mai 2018

Roch Saüquere

 

Foto: IMAGINA Fleeting | ANDREJ REMNEV

2 réponses sur « L’objectif véritable du processus de réincarnation (Capsule 21) – Roch Saüquere »

  1. Durant les annees 90 j’ai malheureusement fait partie d’une secte qui se disait gnostique et qui pronait la pratique de la magie sexuelle comme moyen d’evolution.j’etais jeune et si naif…..! Bref apres de nombreuses annees de pratique,bien des desillusion mais aussi bien des decouvertes j’ai ouvert en moi des portes qui ne se sont plus jamais refermes : j’ai decouvert qu’il etait possible de communiquer via le reve avec une entite que je prenais au depart pour mon etre spirituel,cet entite pouvais tour a tour se presenter sous la forme d’un homme (literalement mon pere ) ou d’une femme (litteralement ma mere ) ;avec les annees j’ai pu etablir un dialogue avec cet etre et c’est ce dialogue via les reves qui m’a permis de mettre en lumiere les incoherences de son comportement.Les pratiques et l’ascese auxquels je me suis soumis durant plus de dix ans m’ont conduit peu a peu a penser que ces etres n’etaient ni bon ni des dieux et aides de mon intiutions ,de ma raison etde beaucoup de souffrance j’ai commence peu a peu a dresser un schema de la manipulation que je subissait mais que chaque humain subissait a une echelle plus grande.Ma rebellion envers ces etres devenait de plus en plus marque et un jour au petit matin dans un de ces reves qui sont plus proches de la vision que dureve ,une voie m’a dit  » tu renaitra en 1974 et tu revivras la meme vie de souffrance que celle qui a ete la tienne jusqu’a ce jour  » .Je passe tout les details de ce que j’ai vecu ,l’essentiel est que j’ai finis par comprendre que le mecanisme de la reincarnation etait un outils mis en place par ces fameux  » saigneur(ce n’est pas une faute) du karma afin de nous tenir en laisse.Il y aurait beaucoup a dire mais je finairais en disant que je continue mes recherches personnelles pour trouver un moyen de me liberer de cette matrice et que je crois que la porte du reve est une possibilite non negligeable afin de percer a jour ces faux dieux et leur secrets………Bonne quete a tous !!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s