NOUVELLE révélation sur la Matrice Question de mémoire…par Roch Saüquere (Capsule 28)

Dans la précédente capsule, nous avons vu que les commandos d’élite (les pirates, les Consciences Christiques, les flammes bleues, les âmes) étaient dans la même situation que les héros du film Inception lorsque ces derniers sont coincés dans les “limbes”. Je voudrais à présent vous parler du film Oblivion dont le titre anglais signifie : oubli.

Dans ce film, l’humanité a été presque entièrement décimée sous l’effet de ce que nous pourrions appeler un black-out de feu, déclenché par une horde d’extraterrestres, les Scavs. Ces extraterrestres vont alors créer des milliers de clones à partir du matériel génétique de deux êtres humains capturés, Jack Harper et Victoria. Tous les cinq ans, des dizaines de couples de “Jack et Victoria” sont réveillés et subissent “un programme d’effaçage mémoire obligatoire” (programme qui rappelle le formatage des commandos d’élite dont nous avons parlé à maintes reprises), avant d’être expédiés pour une mission de 5 ans, sur des Tech, des plates-formes entre ciel et terre, réparties tout autour de la planète.

Si l’on se réfère à notre dernière capsule, la mémoire, les sentiments et la conscience d’un être humain ne sont pas des données matérielles ou organiques, situées à l’intérieur du corps. Ce sont des informations ondulatoires qui sont stockées à jamais dans des sortes de serveurs cryptés auxquels chacun de nous a accès via un code individuel contenu dans son ADN. Selon cette conception, les extraterrestres ont donc brouillé les réseaux neuronaux des clones, pour leur couper l’accès aux mémoires des “Jack et Victoria” originels, disponibles dans l’éther. Ils leur ont implanté à la place une mémoire factice et limitée. Je précise que les clones ne savent pas qu’ils sont des clones, de même que le virus humain (l’être humain dirigé par son ego) ne soupçonne pas sa véritable nature de robots biologiques.

Une fois les cinq années écoulées, les clones retournent dans ce qu’ils croient être leur base. En réalité, à leur retour ils sont éliminés tandis que d’autres couples “Jack et Victoria” tout nouvellement programmés les remplacent.

Ce n’est pas dit dans le film, mais on est en droit d’imaginer qu’après cinq ans, le brouillage mémoire et la programmation des clones perdent en efficacité. Pour les extraterrestres, il est donc temps de se débarrasser des copies avant que ne soit rétablie la connexion aux mémoires véritables.

La “date de péremption” des êtres humains qui ne dépasse pas 120 ans n’a-t-elle pas été encodée pour ces mêmes raisons  (édito TS n°62) ?

Contrairement à ce que pensent les spiritualistes qui aiment à parler du cycle indispensable de l’évolution, la mort n’a jamais été là pour permettre l’évolution de qui que ce soit. Voilà bien une idée ridicule qui nous place dans la même attitude d’ignorance naïve que les clones d’Oblivion. La mort du virus humain n’arrange que les faux dieux qui nous ont créés et conditionnés pour que nous acceptions d’être de bons esclaves respectueux des commandements du Livre.

Comprenez-vous pourquoi dans les sociétés traditionnelles, où les ondes n’ont pas encore causé leurs dégâts, les médicaments et l’alimentation industrielle, leurs ravages, les personnes âgées sont considérées comme des sages ? La sagesse ne s’acquière pas avec l’expérience. Alors ? C’est simplement parce que, avec l’âge, les connexions à l’extranet (le réseau de l’ego) se font de moins en moins fluides en raison de la résistance naturelle de l’ADN. Par conséquent, le commando d’élite en chacun de nous reconnecte plus facilement avec ses mémoires, à travers ce que j’ai appelé le réseau pirate. Ainsi, au crépuscule de nos vies, chaque jour qui passe voit l’ego qui s’étiole tandis que le Pirate s’éveille. À l’instar des Scavs qui doivent se débarrasser des clones au bout de cinq ans, les faux dieux ont programmé la dégénérescence de l’être humain de façon à empêcher le commando d’élite d’atteindre l’éveil et de sublimer l’ADN.

Dans le film, plusieurs générations de clones se sont déjà succédé sur au moins 52 Tech. Dans notre réalité, la manipulation s’étend sur des milliards de planètes, depuis des milliards d’années (le temps et l’espace étant deux notions relatives). Oui, la matrice des faux dieux, l’univers visible, est en expansion comme une tumeur qui grossit à l’infini. C’est pourquoi les Consciences Christiques l’ont infiltrée pour en découdre. Or, nous l’avons vu, les périodes propices pour atteindre cet objectif, surviennent tous les 1000 ans, à l’approche du “retour du roi”, l’antéchrist, juste avant le déclenchement des fameux black-out.

Retour au film Oblivion. Alors que sa mission de cinq ans touche à son terme dans quelques jours, le clone “Jack Harper” du Tech 49, se pose de plus en plus de questions. La nuit pendant son sommeil, ses rêves sont hantés par le souvenir d’une femme. Ce qu’il ignore, c’est que cette femme était le grand amour du véritable Jack Harper. Cela conforte ce que nous avons dit un peu plus haut.

Bientôt, le brouillage neuronal ayant de moins en moins d’effet sur les autres clones de sa génération, tous les souvenirs du vrai Jack Harper seront accessibles à tous. La même signature génétique donnant accès à la même base de données personnelle, les prises de conscience des clones seront  alors partagées –en léger différé– sur le même “serveur”. Reliés entre eux par une connexion quantique à un serveur commun, les clones partageront une seule et même conscience.

Il en est de même pour les commandos d’élite qui se sont projetés à sept reprises au sein des sept différentes couches de la matrice. La Conscience Christique qui est en nous est reliée par un fil invisible aux six autres projections d’elle-même. De la même façon que les clones vont évoluer ensemble dans la connaissance et l’éveil, chaque “copie” de notre “flamme bleue” sera capable de transmettre ces informations à travers toutes les couches et sous-couches de la matrice. Ainsi, il suffira qu’une seule Conscience Christique s’éveille à la vérité dans un plan de la matrice artificielle, quel que soit ce plan, pour que toutes les autres flammes bleues disséminées sur les autres plans finissent par être impactées, avec un décalage temporel plus ou moins grand selon la densité vibratoire de la dimension dans laquelle elle se trouve.

Il semble que nous assistions en ce moment même à ce processus de captation d’informations voyageant sous forme de rayonnement cosmique à travers le soleil et l’espace lointain. N’avez-vous pas remarqué en effet l’éveil progressif d’un grand nombre de personnes autour de vous qui se posent des questions qu’elles ne se seraient jamais posés auparavant ? Cette évolution des consciences qui pourrait s’étaler sur plusieurs décennies dans notre réalité dense, durera sans doute quelques jours dans une dimension supérieure, quelques minutes dans la couche d’espace-temps suivante, et l’espace d’un flash sur un plan plus proche de la matrice de lumière. Finalement, à cause de ce décalage, et avec le phénomène de compression et d’accélération globale qui survient à l’approche des black-out, l’effondrement de la matrice pourrait intervenir, il pourrait même avoir déjà eu lieu, sans que nous en soyons encore conscient ici-bas, et sans que nous puissions en expliquer la raison, mais en ayant toutefois largement contribué à cet évènement, par notre rôle actif, via un autre nous-même, situé dans une autre dimension.

Pour les faux dieux, la seule arme qui pourrait empêcher l’inéluctable,  se trouve dans la main du roi de ce monde : il s’agit de l’Arche capable de générer le black-out.

Dans Oblivion, les Scavs sont conscients du danger que représente la connexion quantique des dizaines de clones “Jack Harper et Victoria” disséminés sur toute la surface de la terre. Si l’un d’eux seulement parvient à découvrir la vérité, tous y auront accès. On comprend mieux alors pourquoi les clones sont surveillés par leurs créateurs qui communiquent à distance avec eux, sous l’apparence d’une femme du nom de Sally. À chaque communication une question rituelle est posée à chaque clone Victoria, chargée des transmissions sur chacune des plates-formes : “Est-ce que vous faites une bonne équipe ?” Victoria répond alors : “Oui, on fait une bonne équipe”. Sa voix est scannée et analysée, et son intonation est comparée à celle de ses autres réponses, pour vérifier que tout est bien effectivement sous contrôle…

Finalement, l’éveil de conscience de Jack Harper 49 l’amènera à découvrir la vérité. “Je t’ai créé Jack. Je suis ton dieu !”, le défie son créateur extraterrestre lors de l’ultime confrontation, à l’intérieur du vaisseau mère où des milliers de clones en état de stase  flottent dans des incubateurs artificiels. “Va te faire foutre !”, répond le Jack Harper 49.

Je suis ton dieu… voilà bien le commandement ultime des faux dieux (édito TS n°64). Comme Jack Harper, nous allons devoir nous aussi débarrasser nos egos de toute cette programmation  religieuse. Nous allons devoir trouver la force de briser ce piège pernicieux qui empêche la flamme bleue d’embraser le monde avec la force de son amour. La religion avec ses fidèles (j’intègre ici les religions laïques comme la franc-maçonnerie), la politique avec ses militants, l’art avec ses fans, le sport avec ses supporters, sont les quatre cordes qui permettent de faire danser tour à tour l’humanité et de l’entraîner au moment voulu sur la pente du fanatisme (ma préférence ira encore pour l’art et pour le sport qui ont tout de même provoqué moins de carnages que les deux autres. Nous avons vu que Yahvé, le chef absolu des cloportes extraterrestres, contraint de fonder la religion chrétienne lors du dernier black-out, s’est accaparé le message du Christ pour mieux le détourner à son profit (édito TS n°60). Il est révélateur que le concept fondamental du pardon libérateur, l’un des plus puissants facteurs d’élévation de l’âme, socle du message christique, ait été perverti et tordu à ce point qu’on l’ait assimilé à l’imposture du péché originel, puis substitué au sentiment de culpabilité qui est son exact contraire, en ce qu’il enchaine les âmes et les rabaisse, pour finalement réduire l’homme à la plus totale soumission.

Il est révélateur que la fameuse phrase du Christ : Tu aimeras ton prochain comme toi-même (Mathieu 19/19), phrase qui est la clef du salut donnée aux hommes, car elle constitue l’accomplissement de la loi en une seule parole, ait vu son sens dénaturé au point de nous faire sentir coupable ; le “comme” ayant pris doucement le sens de “au moins autant que”, sous-entendu : nous nous aimons beaucoup trop, et donc mal… En réalité, comment ressentir trop d’amour, alors que l’amour est justement l’accomplissement de la loi ? (Romain 13.10). Je rappelle que l’accomplissement de la loi est la condition permettant de libérer la Conscience Christique de l’emprise des faux dieux, en vertu du marché de dupe passé avec Yahvé (édito TS n°64).

Le sens originel de cette phrase clef est en fait : aime ton prochain ET aime-toi toi-même… Ne pas entendre “comme” dans le sens d’un “ET” qui englobe, c’est se priver de la clef du paradis. Car comment aimer son prochain si l’on n’est pas capable de s’aimer soi-même ? L’amour est la clef. Ce n’est pas un vain mot. C’est une énergie qui est imbriquée en nous et qui provient de la matrice originelle ; un vecteur de mutations intérieures et de transformations extérieures, capable d’ascensionner l’ADN. C’est une arme avec laquelle nous pourrions accomplir des miracles. Le fait que le premier souvenir auquel accède Jack Harper 49 soit lié au grand amour me paraît particulièrement juste. C’est bien l’amour qui conduira le clone à la vérité qui libère.

Alors pour finir, lorsqu’on vous demandera : “Est-ce que vous faites une bonne équipe ?”  Répondez simplement : “Non, nous sommes la résistance”.

A suivre… Rendez-vous le prochain 4 Novembre 2018

Roch Saüquere

Roch Saüquere
Rendez vous avec Roch Saüquere sur sa Facebook Page

 

Image:  Rudyar artwork| Shina-To-Be – dea del vento

4 réponses sur « NOUVELLE révélation sur la Matrice Question de mémoire…par Roch Saüquere (Capsule 28) »

  1. Merci Rock pour ce complément, et oui on doit se reconnecter à notre Esprit, à l’intelleigence, nettoyer notre âme qui est le disque dur de nos mémoires et de dervir de la vibration la plus heute qui est Amour.

    Aimé par 1 personne

  2. Beaucoup d’entre-nous , nous nous reconnectons doucement à notre ( je me souviens ) . L’astral nous bloque de tout bord tout coté mais la démarche est entreprise et impossible de retourner en arrière . Les derniers pas à franchir sont toujours les plus difficile mais , combien ils seront mémorables ! Une liberté durement gagnée ! Bientôt se sera notre Jour ! Roch , vous avez très bien décrit notre situation . Merci à vous .

    Aimé par 1 personne

Répondre à Hacène GHEBALOU Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s