La résistance 4…par Roch Saüquere (Capsule 32)

Depuis le commencement des temps, les faux dieux savent que les white-in se produisent tous les 1000 ans environ. La gravité et la vitesse de rotation de la matrice artificielle n’étant pas constantes, ces cycles de 1000 ans connaissent des fluctuations temporelles plus ou moins importantes. Les white-in se manifestent sous la forme d’un souffle de rayonnement électromagnétique dense en provenance du soleil. Ce rythme régulier, immuable, rappelle celui d’une respiration profonde, et nous renvoie l’image d’une pulsation cardiaque qui projetterait ses ondes depuis le cœur de la matrice originelle.

Les faux dieux ont également intégré le fait que tous les 13 000 ans, un white-in plus violent que tous les autres survient de façon cyclique, mettant en péril la structure même de la matrice artificielle. Pour palier à cette menace et gérer plus commodément la stabilité du système solaire, ils ont créé et établi sur la Terre, le virus humain. Ils ont ensuite échafaudé un scénario global avec des repères en phase avec la créature qu’ils avaient créée, de sorte qu’à l’échelle des millénaires, un certain équilibre puisse naître du chaos. Ayant observé que le white-in le plus violent coïncidait à chaque fois, pour la terre, avec les deux mêmes changements d’ère : le passage de l’ère de la Vierge à l’ère du Lion, puis celui de l’ère du Poisson à l’ère du Verseau, ils ont décidé que le scénario serait codé dans le ciel des hommes et qu’il constituerait une boucle spatio-temporelle. Les faux dieux ont fait en sorte que le grand scénario de 26 000 ans débute avec l’ère du Lion enfanté de la Vierge ; connaisse une première apogée 13 000 ans plus tard à la fin de l’ère du Poisson ; puis son apothéose 13 000 plus tard encore, à la fin de l’ère de la Vierge, accouchant dans la douleur et la violence d’un nouveau cycle de 26 000 ans.

Ainsi, le scénario, composé de 26 chapitres de 1000 ans, a été calqué sur le cycle de 26 000 ans de la précession des équinoxes, et il a pour marqueur les douze constellations (plus une tenue secrète). Treize constellations pour 26 000 années ; deux chapitres de 1000 ans et deux black-out pour chaque ère du zodiaque.

Mais les faux dieux voulaient aussi que le scénario soit encodé dans le fondement même de la mémoire des hommes. C’est pourquoi, les 26 chapitres de 1000 ans ont été inscrits sous la forme des 26 lettres de l’alphabet latin. Chaque lettre apporte en effet une indication des tendances de la période du cycle de 26 000 ans qu’elle représente. La lettre M (voir au sujet de la lettre M notre article paru dans TS n°68) étant la 13e lettre, correspond au treizième ordre mondial, c’est- à-dire à la première apogée du grand scénario qui devrait s’achever sur un white-in puissant, et un black-out dévastateur. Cela correspond aussi, vraisemblablement, à l’ordre mondial de 1000 ans actuel. La lettre M sonne comme une injonction à l’amour et plus encore qu’à l’amour, à l’acte d’aimer. Selon le scénario des faux dieux, cette période culminante laissera place à l’ordre mondial suivant placé sous l’égide du N, de la haine. Une autre lettre emblématique est le Z, la fin du cycle correspondant à la fin de l’ère de la Vierge. Tout comme le M et le N accolés, le Z évoque par sa forme la zone de torsion de la boucle spatiotemporelle symbolisée par le ruban de Möbius. Il est le cycle ultime avant le retour à Zéro.

Le dernier black-out de notre histoire a stoppé un profond éveil christique qui ébranla toute la planète. Le récentisme (voir HS n°9) a démontré que cet éveil s’est produit non pas il y a 2000 ans comme nous l’apprend l’histoire des religions, mais il y a moins de 1000 ans, à une époque finalement très proche de la nôtre. Comme à chaque fois, les sbires des faux dieux, les gardiens du troupeau humain, ont fait en sorte de réécrire l’histoire, détournant les enseignements en faveur des faux dieux, et repoussant de 1000 années dans le passé la date de la réintégration spontanée du message christique originel dans la mémoire des hommes.

Ils ont notamment remplacé -comme ils le font toujours- la notion de l’éveil, si dangereuse et incontrôlable, qui rend les hommes actifs et responsables, par le concept du messie, qui cantonne les hommes à un rôle passif et attentistes. Ils ont ainsi placé le récit légendaire de la vie de Jésus, comme celle de tant d’autres avatars avant lui, dans le contexte du commencement de l’ère du Poisson, suggérant l’idée que chaque changement d’ère induisait la venue d’un messie, fondateur d’une nouvelle religion.

Un espoir vain, pour un résultat dérisoire. Cette attente est comparable à celle de l’enfant qui attend la venue du Père Noël parce que c’est la nuit du 24 décembre, sans deviner ni comprendre les rouages et mécanismes dévoyés qui ont permis d’aboutir à cette apparition cyclique. En réalité, il n’est pas question de messie, mais d’éveil. Le personnage de Jésus est une allégorie de l’esprit christique qui siège en chacun de nous. Cette légende a été mise en place sur les vestiges des cultes précédents, dans un vaste plan de manipulation. L’éveil christique ne se produit pas lors des changements d’ères. Il est directement liés aux cycles des white-in, ce processus de correction cosmique en provenance de la matrice originelle.

Pour absorber le flux d’ondes originelles projeté par les puissants white-in, et limiter ainsi l’éveil christique qui entraînerait la désagrégation de la matrice artificielle, les faux dieux ont fait en sorte de faire revenir tous les 13 000 ans, dans le voisinage du soleil, le soleil noir. L’astre noir est le corps céleste le plus ancien du système soleil. Il est même plus ancien que notre système solaire lui-même. L’étoile noire était en effet le séjour, l’habitacle et premier refuge des faux dieux dans le bouillon informe qui précéda la fondation de cette zone de la matrice artificielle.

Le passage du soleil noir dans le voisinage du soleil aura pour effet d’engloutir une grande partie des ondes en provenance de la matrice originelle, tout en bouleversant le champ gravitationnel du système solaire. Ce déséquilibre engendrera des désastres et des dévastations plus terribles encore que tous les autres black-out réunis. C’est à ce prix que les faux dieux ont toujours réussi à neutraliser les effets des white-in les plus puissants et à maintenir jusqu’à aujourd’hui la structure électromagnétique de la matrice artificielle.

Nous avons vu dans les précédents éditoriaux les signes annonciateurs des white-in sur la terre et les ravages occasionnés par les black-out. Nous avons vu à quoi ressemblent réellement les commandos d’élite infiltrés en chacun de nous. Nous avons vu comment, tout au long de l’histoire, de fin de cycle en fin de cycle, se sont organisées secrètement aux quatre coins du monde, dans toutes les sphères de la société, des brigades de résistance, des ordres de chevaleries portés par l’espoir de constituer une force d’opposition capable d’empêcher que le “Roi du monde”, à la tête de son armée, n’étende sa main droite et ne déclenche le black-out. Ces ordres de chevalerie sont des tentatives d’externaliser dans la matrice artificielle le “temple de l’âme” qui est en nous et n’a jamais cessé de l’être. Il est une autre voie pour empêcher le déclenchement du black-out. Durant les jours sombres, les jours du destin, beaucoup répondront à l’éveil. Sans appartenir à aucune chevalerie, ils seront cependant chevaliers. C’est cela que racontent les légendes. Elles nous disent que des hommes de bonne volonté se lanceront à la quête du Graal, armés de « l’épée du coeur et de la foi ». Ils combattront l’ego qui se terre en eux, armés d’un amour inconditionnel, comme le chevalier Siegfried fait acte d’amour lorsque, armé de son épée Gram, il s’enfonce dans les profondeurs de la caverne pour terrasser le dragon. L’épée de cœur, c’est aussi la légendaire Naegling avec laquelle Beowulf parvient à tuer le dragon. Le but ultime du chevalier est en fait d’acquérir « l’épée de l’esprit » que le dragon garde jalousement. L’épée de l’esprit, l’épée de vérité, est une énergie puissante si dense qu’elle peut transcender l’ADN, et le sublimer. Cette énergie provient des profondeurs de la terre, c’est le feu du soleil intérieur qui vibre sur la même gamme de fréquences que l’ADN et qui réveille en nous le « feu sacré ». Libéré de l’ego/dragon, l’ADN peut alors se mettre au diapason de cette énergie et exercer tout son pouvoir sur la matrice artificielle.

Ainsi, si l’épée du cœur élève au rang de chevalier et permet de terrasser le dragon, l’épée de l’esprit confère le titre de roi, et permet de vaincre la matrice. C’est le secret que nous enseignent les légendes héritées des résistants au dernier black-out. L’épée de l’esprit, c’est Excalibur, l’épée du roi Arthur, profondément encastrée dans la pierre ; c’est Durandal, l’épée de Roland, offerte par Charlemagne, plantée dans un rocher ; c’est Caladbolg, « foudre dure », l’épée de Fergus Mac Roeg, une épée capable d’araser les collines ; c’est Kusanagi, l’épée sacrée du trône impérial du Japon. Il existe en fait autant d’épées magiques de par le monde qu’il y a de culture parmi les hommes, et à chaque fois la notion de royauté accompagne ces épées. Cela tient du fait que le commando d’élite vient du Royaume, tout comme l’ADN, et que nous sommes tous les rois potentiels du Royaume qui est en nous. Libérer l’ADN de l’ego, c’est accomplir la fameuse quête du Saint Graal, du Sang Royal, car alors l’épée de l’esprit fait d’un homme un roi, tout entier porteur du Royaume. Luc 17.21 le royaume de Dieu est à l’intérieur de vous et autour de vous. Le porteur de l’épée de vérité devient un pont entre deux dimensions, la matrice artificielle et la matrice originelle. Il peut alors agir sur la matière et le temps et faire en sorte de précipiter la chute des faux dieux et le retour du royaume.

Quelle que soit la nature véritable du personnage de Jésus, il est l’incarnation de cet accomplissement. De ce fait, il mérite le titre de roi. Jean 18.36. Mon royaume n’est pas de ce monde, répondit Jésus. 18.37. Pilate lui dit : Tu es donc roi ? Jésus répondit : Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité.

Ici tout est dit. De même que dans ce passage de l’épitre aux Ephésiens : 6.12. Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. 6.13. C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. 6.16. Prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin.

Le bouclier de la foi est l’épée du cœur qui permet de terrasser le dragon.

6.17. prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu.

L’épée de l’esprit est l’épée qui transcende l’ADN. Or l’ADN est bien la parole de dieu, puisque le code génétique est le langage à travers lequel s’exprime la vie.

Le chef des cloportes, le « roi du monde » ne veut évidemment pas que sa créature s’empare de l’épée de vérité si profondément enfouie dans la terre qu’aucun homme ne peut la soulever, si ce n’est un roi. Les légendes ne précisent donc pas que tout homme qui soulèvera l’épée de l’esprit, grâce à sa foi, achèvera la quête du Graal et entraînera le retour du royaume. Les gardiens du troupeau de l’ordre mondial actuel falsifiant le message christique feront même dire à Jésus : Matthieu 26.52 tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée. Un interdit en contradiction avec Matthieu 10.34 Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée.

Voilà donc bien le terrible défi que devra relever, dans le mauvais jour, la résistance.

A suivre… Rendez-vous très prochainement.

Roch Saüquere

Roch Saüquere
Rendez vous avec Roch Saüquere sur sa Facebook Page

Livre: Retrouvez le thème des capsules dans son livre « Vivre et mourir dans la matrice artificielle » 

Image:  Rudyar artwork|Michal Karcz-Parallel Worlds

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s